Traduire
DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish

Sos Biodiversity œuvre pour la promotion de l’Apiculture et la résilience aux changements climatiques

Le vendredi 06 décembre dernier s’est tenue à Niaouili à Allada une formation en apiculture, organisé par l’ONG SOS Biodiversity avec le financement de l’organisation internationale « The Rufford Fondation ». Regroupant plus d’une vingtaine de femmes et hommes, cette formation a pour objectifs de former les populations riveraines de la forêt de Niaouli en apiculture et de les doter en matériels apicoles.En effet au Bénin, les conditions sont favorables pour la pratique et la production du miel. Cette activité permet aux jeunes et femmes de diversifier les activités génératrices de revenus afin de garantir la sécurité alimentaire. Mais aussi cette activité permet de réduire les pressions sur les forêts tout en participant à la diversification biologique. Les abeilles constituent la grande partie des insectes pollinisateurs des plantes à fleurs.  « Aujourd’hui grâce à l’apiculture on obtient des produits à grande valeur nutritionnelle et médicinale comme le miel, le pollen, la propolis…» fait savoir Olivier KPODEKON le consultant formateur de SOS Biodiversity. Sunday Berlioz KAKPO, Président de l’ONG SOS Biodiversity a pour sa part évoqué le contexte dans lequel cette formation a été organisé « Cette formation s’inscrit dans le projet dénommé Tree Nurseries and Beekeeping qui veut dire pépinière et apiculture. Ce projet a été financé par The Rufford Foundation et coordonné par Mr YEHOUENOU TESSI Donald.

Niaouili abrite une forêt secondaire qui est soumise aux pressions anthropiques. Pour mieux protéger cette forêt, nous avons jugés bon d’organiser cette formation qui a pour cible les populations riveraines de la forêt en particulier les jeunes et les femmes. Pour rendre pratique et concret cette formation nous avons dotés le groupement de femme « missi mahou » fortement représenté en ruches, enfumoir et accoutrement apicole. Les participantes ont émis leur satisfaction pour ce qui concerne le contenu de cette formation, occasion pour ces dernières de se doter de connaissance en apiculture et surtout d’améliorer leur revenu. Déjà enclenché, cette activité ne s’arrêtera pas là. C’est du moins ce qui ressort des propos du président de SOS Biodiversity qui a promis à ces femmes d’effectuer régulièrement des visites de suivis.

  

Au Bénin, l’apiculture pratiquée sous diverses formes est une opportunité de diversification et d’amélioration des revenus des populations rurales. Le développement des chaines de valeurs du miel peut réduire la pression sur les forêts et la conservation de la biodiversité. La mise en place d’une plateforme d’innovation multi-acteur facilitera la promotion des chaines de valeur du miel dans nos régions.

Catégories : Actualités

3 commentaires

Gabriel MONTEIRO · 23 décembre 2019 à 14 h 29 min

Felicitations et Longue vie à l’ONG SOS Biodiversity!

AIDO Éric · 25 décembre 2019 à 3 h 46 min

Merci pour tout ce que vous faites. Au faite je suis à la recherche des équipements appicoles car je pratique un peut l’apiculture et je ne suis pas bien équipé. J’ai besoin aussi d’une formation.

    Sos Biodiversity · 13 janvier 2020 à 23 h 33 min

    Veuillez nous contacter au 97123391 (numéro whatsapp aussi). Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
5 × 12 =