Traduire

Atelier de Partage de Connaissances à l’occasion de la Journée Internationale des Femmes et des Filles de Science     

Thème : Les femmes béninoises dans la science : enjeux et perspectives

Introduction

La Journée Internationale des Femmes et des Filles de Sciences est un événement annuel célébré le 11 février. C’est l’occasion de reconnaître les contributions importantes que les femmes et les filles apportent aux domaines de la science, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques (STEM) et promouvoir l’égalité des sexes dans ces domaines. C’est dans ce cadre que SOS Biodiversity a initié l’Atelier de Partage de Connaissances à l’occasion de la Journée Internationale des Femmes et des Filles de Science (APC-JIFFS) dont la première édition a pour thème « Les femmes béninoises dans la science : enjeux et perspectives ». Cet atelier s’est tenu le samedi 18 Février 2023 à Sèmè Two Open Innovation Park. Plus d’une trentaine de participant et en majorité des femmes étaient présents à l’APC-JIFFS 2023 (Voir annexe 1).

L’atelier qui a commencé à 9h a connu 5 grands étapes (voir annexe 2) :

  • Cérémonie d’ouverture
  • Présentation de la JIFFS et de l’APC-JIFFS
  • Présentation des résultats de recherche des femmes et filles de science (mini-colloque)
  • Panel sur le thème « Les femmes béninoises dans la science : enjeux et perspectives »
  • Présentation du projet Sèmè city et opportunité pour les femmes et filles de science

Vue d’ensemble

1.     Cérémonie d’ouverture

La cérémonie d’ouverture fut marquée par les mots de bienvenu de Mme Reine GODONOU, de Sèmè Two, les allocutions de la Secrétaire générale de SOS Biodiversity, Madame Eudoxie EGOUNLETY et de la Professeure Carine KELOME, Vice-Rectrice chargée de la coopération de l’Université d’Abomey-Calavi.

Allocution d’ouverture des officielles

1.1.Allocution de la Secrétaire générale de SOS Biodiversity

Madame Eudoxie EGOUNLETY, Secrétaire générale de SOS Biodiversity a prononcé un discours d’ouverture en sa qualité de représentante de SOS Biodiversity. Dans un premier temps, elle a fait l’historique de la Journée Internationale des Femmes et Filles de Science (JIFFS). Elle a également relevé l’importance des femmes et filles dans la science et le développement durable et le gap lié au genre qui existe dans les domaines des sciences et technologies. Elle a remercié les participants pour leur présence, la Vice-Rectrice pour sa présence effective, le donateur pour sa générosité et les différents partenaires pour leur accompagnement. Elle a terminé son discours par ces mots « Mais, elle ne doit surtout pas être la dernière. Et pour cela, nous avons besoin de l’accompagnement de toutes les institutions ici présentes et aussi des participants ».

1.2.Allocution de la Vice-Rectrice de l’UAC

La Professeure Carine N. KELOME, Vice-Rectrice chargée de la coopération de l’Université d’Abomey-Calavi, remercie les participants pour leur présence. Elle réaffirme le déséquilibre « il existe depuis des années un écart important entre les sexes dans les sciences, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques » et mentionne les nombreux progrès réalisés par les femmes. Elle suggère que « les rares femmes qui ont le courage de s’orienter dans ces secteurs doivent être encouragées ». Elle insiste sur le fait que « il est nécessaire de donner aux femmes et filles la chance d’affirmer sa capacité à produire la science ; de la bonne science, une science qui impacte et change positivement nos milieux de vie et surtout le destin de notre pays et de l’Afrique ». Pour finir, elle félicite l’ONG SOS Biodiversity et ses partenaires pour l’initiative de cet atelier qui est une expression manifeste d’intérêt pour le développement durable du Bénin et en particulier l’éclosion de la science au féminin. Sur ces mots, elle lance l’ouverture de l’APC-JIFFS 2023.

2.     Présentation de la JIFFS et de l’APC-JIFFS

La coordinatrice de l’Atelier de Partage de Connaissances à l’occasion de la Journée Internationale des Femmes et des Filles de Science (APC-JIFFS 2023), la Docteure Marcelline GNAWE, a présenté la JIFFS à travers un bref rappel de son historique et de son importance. Elle a ensuite mis l’accent sur le contexte, les objectifs, les résultats attendus et les partenaires du projet APC-JIFFS.

Présentation du Dr GNAWE sur l’APC-JIFFS et l’ONG SOS Biodiversity

En effet, l’APC-JIFFS vise à améliorer le rôle et l’intégration des femmes dans le domaine des Sciences, de la Technologie, de l’Ingénierie et des Mathématiques (STEM) à travers l’organisation d’un atelier de partage des résultats de recherche menée par des femmes. Spécifiquement, il a pour objectif de :

  • renforcer les capacités des femmes et jeunes chercheurs
  • valoriser les résultats de recherche des femmes scientifiques ;
  • favoriser des échanges entre les femmes travaillant dans le domaine des STEM au Bénin ;
  • renforcer le leadership des jeunes femmes béninoises dans le domaine des STEM ;
  • identifier et analyser les vraies raisons des difficultés entravant l’émergence des femmes en science.

Cette première édition de l’APC-JIFFS a été financièrement soutenue par The Biochemical Sociaty à travers le micro-projet « International day of Beninese women and girls in Science 2023 » avec l’appui institutionnel et technique de l’Université d’Abomey-Calavi, l’Association des Femmes pour l’Education, la Formation et la Recherche Scientifique au Bénin (AFEFRS-Bénin) et de Sèmè City. L’APC-JIFFS est également accompagné par plusieurs organisations de femme et dirigées par des femmes : l’ONG I’AM, l’ONG Mama Afrika et l’ONG Femmes d’Action.

3.     Présentation des résultats de recherche des femmes et filles de science (mini-colloque)

Sur une vingtaine de soumission, Sept (7) femmes des domaines des sciences du vivant ont été sélectionné pour présenter les résultats de leurs travaux de recherche. Ces dernières ont toutes passé leur communication durant le mini-colloque (voir annexe 3).

images des communicatrices

Tableau : Liste des communicatrices et thème de communication

Thèmes Communicatrices
Déclin de la parasitémie et des anticorps anti MSP1 spécifiques du plasmodium falciparum, 20 années après un phénomène holoendémique au Bénin.  Florence GNARGO
Identification des accessions de riz aromatique cultivées dans le nord Bénin à l’aide des marqueurs microsatellites. Pamela LOUMEDJINON
Effets de la position des bourgeons et du sucrose sur l’organogenèse in vitro de quelques variétés locales de patate douce (Ipomoea batatas (L.) Lam) au Bénin. Nawal BOURAÏMA
Détection simultanée de résidus de pesticides dans les végétaux au moyen de la méthode HPLC-UV. Honorine H. BOUGNA TCHOUMI
Evaluation toxicologique des extraits de Annona muricata sur le fonctionnement hépatique et rénal chez les rats Wistar Dr Natacha AIVODJI
Composition phytochimique, tolérance et efficacité anti anémique de Terminalia catappa dans la prise en charge de l’anémie hémorragique au Bénin Arielle DJIGLA
La prévention du cancer de la prostate est possible grâce á l’évaluation des exons primaires du biomarqueur BRCA1 chez les hommes Prof Callinice D. CAPO-CHICHI

4.     Panel sur le thème « Les femmes béninoises dans la science : enjeux et perspectives »

Un panel de grande qualité a été installé pour débattre autour du thème : Les femmes béninoises dans la science : enjeux et perspectives. Ce panel animé par Mme Tania GBENOU, maître de cérémonie. Le panel était composé d’illustres enseignantes-chercheuses du Bénin :

  • Callinice CAKPO CHICHI, Professeure en biochimie, biologie moléculaire et nutrition
  • Docteurs Pascaline BABADANKPODJI, Docteure en agroéconomie, spécialiste genre et développement
  • Hortensia ACACHA, Docteure en économie spatiale, spécialiste genre et développement
  • Kourouma KOURA, Docteure en sciences et techniques forestières

                                                                           Image des panélistes

Ces femmes d’une grande expérience scientifique ont partagé avec les participants, leurs expériences et discuté des défis auxquels sont confrontées les femmes et filles de science au Bénin. Les panélistes ont abordé des sujets relatifs à l’accès limité à l’éducation scientifique pour les filles et femmes, l’importance pour une fille d’avoir des modèles féminins dans les sciences, les violences basées sur le genre et les barrières culturelles et sociales qui limitent la participation des femmes et filles au développement de la science.

Panel de l’APC-JIF 2023

5.     Présentation du projet Sèmè city et opportunité pour les femmes et filles de science

La dernière activité de l’APC-JIFFS 2023 fut la présentation et une visite guidée de Sèmè Two Open Innovation Park par Mme Reine GODONOU.

En effet, Sèmè Two Open Innovation Park est une entité de Sèmè City. Ce dernier est lancé dans le cadre du « Bénin Révélé » un programme sans précédent, d’investissement et de développement du gouvernement du Bénin. Il témoigne de la détermination de l’Etat béninois à investir dans le développement du capital humain et l’économie du savoir pour réaliser la croissance et créer des emplois qualifiés. Cette détermination se traduit par (i) la mise à disposition d’un cadre inédit et stimulant favorisant l’émergence de nouveaux centres d’excellence de formation, de recherche et d’innovation ; (ii) l’accompagnement entrepreneurial de la jeunesse à l’aide de dispositifs performants ; (iii) la mobilisation d’expertises de haut niveau afin de renforcer la compétitivité des entreprises sur les marchés internationaux.  Sèmè City est un projet qui s’inscrit sur le long terme, dont les trois piliers fondamentaux sont la formation de pointe, la recherche scientifique et le soutien aux entrepreneurs.

Conclusion

L’APC-JIFFS 2023 a été un creuset important pour encourager la participation des femmes et filles dans les domaines scientifiques, de la Technologie, de l’Ingénierie et des Mathématiques (STEM) au Bénin. Un minimum de communication a soutenu cet évènement (la radio ORTB, la Télévision Canal 3, la presse écrite et visuelle Le Rural). Les participants sont repartis avec une joie de partage d’expérience scientifique et pleines d’enthousiasme et de résolution. Ils ont suggéré que l’évènement soit réédité avec un plus grand nombre de communicatrices et de participants.

Dans un cri de cœur, le Président de l’ONG SOS Biodiversity, Monsieur KAKPO Sunday Berlioz a sollicité l’accompagnement des participants, des partenaires techniques et financiers pour que la deuxième édition puisse se tenir avec une plus grande mobilisation.

Ressources

Télécharger le rapport au complethttps://drive.google.com/file/d/14owM1JZWYmKqYOFUEAI2goftxHnH-T1D/view?usp=sharing

Communication sur L’APC-JIFFS de SOS Biodiversity sur Actu Matin (Canal 3
Bénin)https://youtu.be/sJ8jA6BFcFc
La première édition de L’APC-JIFFS dans le JT Le Ruralhttps://www.youtube.com/watch?v=-EcYfAP9ej0&t=3s
Atelier de Partage de Connaissances de la Journée Internationale des Femmes et Filles
de Sciencehttps://www.youtube.com/watch?v=Cf6FgCrrkFM&t=7s
Rapport publiéhttps://sosbiodiversity.org/2023/06/09/apc-jiffs-2023/

Catégories : Actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
19 − 2 =