Traduire
DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish

Occasion en or d’arrêter la déforestation causée par la consommation de l’UE

Plus de 100 ONG lancent # Together4Forests exhortant l’UE à agir

Les incendies qui font rage en Amazonie sont délibérément allumés pour faire place à une agriculture industrielle à grande échelle – et la demande du marché de l’UE pour les produits de base produits sur d’anciennes terres forestières ajoute du carburant aux incendies. À l’échelle mondiale, l’UE est responsable de plus de 10% de la destruction des forêts par sa consommation de produits de base comme la viande, les produits laitiers, le soja pour l’alimentation animale, l’huile de palme, le café et le cacao.

#Together4Forests, un groupe de plus de 100 ONG, exhorte les citoyens à participer à une consultation publique de la Commission européenne sur la déforestation pour faire pression pour une législation européenne forte afin de garder les produits liés à la déforestation, aux incendies de forêt, à la destruction de la nature et aux violations des droits de l’homme marché.

Anke Schulmeister-Oldenhove, responsable de la politique forestière au WWF EU, a déclaré: «Les produits contenant la déforestation se trouvent dans notre caddie. Cela doit cesser! Les forêts et autres écosystèmes à travers le monde sont un bouclier essentiel contre la dégradation du climat, les pandémies et le crash de la biodiversité, mais la consommation de l’UE affaiblit ce bouclier. Nous exhortons l’UE à introduire une loi forte pour empêcher les produits de destruction des forêts du marché. »

Le WWF, en collaboration avec Greenpeace, ClientEarth, Conservation International, Environmental Investigation Agency et Wildlife Conservation Society, ont lancé une campagne pour garantir que les citoyens aient la possibilité de faire entendre leur voix.

La déforestation est la deuxième source d’émissions de gaz à effet de serre au monde. L’agriculture est responsable de 80% de la déforestation pour des produits comme le soja, le bœuf et l’huile de palme, et l’UE est l’un des principaux importateurs agroalimentaires.

La Commission européenne s’est engagée à proposer une nouvelle législation pour lutter contre la déforestation en 2021. Mais pour éviter de déplacer la destruction de la nature vers d’autres habitats naturels vitaux, elle doit également protéger les prairies, les savanes et les zones humides, ainsi que les forêts.

La loi doit également protéger les droits des peuples autochtones et des communautés locales – ils sont des gardiens reconnus de leurs terres et leurs connaissances sont essentielles pour prévenir la perte de biodiversité. Arrêter la déforestation ne sera pas possible sans eux.

Le mouvement # Together4Forests appelle l’UE à introduire une nouvelle loi pour s’attaquer à sa contribution à la déforestation mondiale et pour garantir que rien vendu en Europe ne contribue à la destruction des forêts ou des écosystèmes, ou aux violations des droits de l’homme qui en découlent.

En savoir plus sur la déforestation et ce mouvement: https://together4forests.eu/

SOS Biodiversity soutien cette campagne https://together4forests.eu/supporters

Stay connected by visiting and liking our Facebook page: https://web.facebook.com/sosbiodiversitybenin/?ref=bookmarks

Catégories : Actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
36 ⁄ 9 =