Traduire
DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish

La désertification consiste non pas dans l’extension naturelle des déserts existants, mais dans la dégradation des sols dans les zones arides, semi-arides et subhumides sèches. Il s’agit d’un processus de perte progressive de productivité du sol et d’amenuisement du couvert végétal imputable aux activités humaines et aux variations du climat.

La Journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse (JMLDS) est célébrée chaque année le 17 Juin pour sensibiliser l’opinion publique à cette question et aux efforts à faire au niveau international. Le 17 juin 1992, l’ONU a adopté la convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (UNCCD). Cette Journée a pour but le changement des comportements vis-à-vis des principaux facteurs de désertification et de dégradation des terres : la production et la consommation croissantes et excessives de la population à l’échelle planétaire.

Le slogan pour cette édition 2020 est « Aliments. Fourrage. Fibres. ». Cette année, la JMLDS vise à attirer l’attention du monde entier sur la dépendance des êtres humains aux terres pour assurer leur santé et leur bien-être. La dégradation des terres a une incidence sur la vie de près de la moitié de la population mondiale. Alors que celle-ci continue de croître, les besoins en terres destinées à la production d’aliments, de fourrage pour les animaux et de fibres pour la fabrication de vêtements ne cessent également d’augmenter.

À ce jour, 70 % des terres mondiales ont été détournées de leur état naturel. Ce qui engendre une pression excessive sur la santé et la productivité des ressources terrestres loin d’être inépuisables. Plus de 250 millions de personnes sont directement touchées par la désertification, qui menace un tiers de la superficie des terres émergées du globe, soit plus de 4 milliards d’hectares. Elle menace aussi les moyens de subsistance d’environ 1.2 milliard de personnes vivant dans plus de 110 pays, qui dépendent du sol pour la plupart de leurs besoins et qui sont en général les plus pauvres du monde. Au niveau planétaire le manque à gagner s’élève, selon la banque mondiale, à 42 milliards de dollars pour les régions touchées par la désertification (paradoxalement, le coût annuel de la lutte contre la désertification est seulement de 2.4 milliards)

L’Afrique est sans conteste la région la plus durement touchée par la désertification et les sécheresses. Les impacts les plus visibles se situent au niveau de l’environnement, car la désertification rend les terrains inondables, ce qui entraîne une salinisation des sols, et donc une détérioration de la qualité de l’eau. La dégradation des sols entraîne la pauvreté et la migration de masse à cause des famines qu’elle génère (environ 60 millions de personnes partiront des zones désertifiées de l’Afrique sub-saharienne pour le Maghreb et l’Europe entre 1997 et 2020).

Des solutions locales peuvent et doivent être mises en œuvre rapidement pour faire bouger les choses. Parmi elles, et pas forcément très coûteuses, nous pouvons relever la régénération des sols et sa fertilisation grâce au compost et sa matière organique. Le verdissement est aussi une solution car les arbres permettent de fixer les sols, renforcer la fertilité et absorber l’eau lors des fortes précipitations. La technique ancestrale de la jachère constitue aussi une alternative intéressante.

La Journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse est l’occasion de se rassembler, de mettre en lumière la viabilité des solutions axées sur la nature pour sauver des vies, de préserver les moyens de subsistance, de créer des emplois verts, de renforcer la résilience des communautés ainsi que de maintenir la fourniture durable de services écosystémiques. Aujourd’hui, la devise « terre saine = personnes en bonne santé », promue par la Convention sur la lutte contre la désertification, est plus que jamais d’actualité.

Rédacteur: KAKPO Sunday Berlioz

Stay connected by visiting and liking our Facebook page: https://web.facebook.com/sosbiodiversitybenin/?ref=bookmarks

Catégories : Actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 − 4 =