Traduire
DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish

Comme toutes les autres localités du Bénin, le village de Niaouli a également célébré hier lundi 1er juin, la 36ème édition de la célébration de la Journée Nationale de l’Arbre. C’était avec le concours technique de L’ONG SOS Biodiversity et le Labef que les braves femmes de l’association « Missimahou » ont mis sous terre une centaine de plants de Caesalpinia bonduc et plus de 1000 autres espèces ligneuses (Adjitin en fon).

100 Plants de Caesalpinia bonduc et  de 1000 autres espèces ligneuses au total ont été mis sous terre le lundi 1er juin dernier à Niaouli par une vingtaine de femmes du milieu, ceci à la faveur de la célébration de la 36ème édition de la Journée Nationale de l’Arbre. Partenaires de ce projet de reboisement, SOS Biodiversity avec le Labef ont su démontrer à travers cette activité inscrit dans le cadre de deux distincts projets RUFFORD, leur engagement à protéger l’environnement.

Pour le Docteur Bruno Lokonon, membre du Laboratoire Biomathématiques d’Exploitation Forestière et coordonnateur du projets « Participatory actions for conservation of the critically threatened multipurpose Caesalpinia bonduc (L.) Roxb in Southern Benin », ce projet a été initié à l’issus d’un constat qui est que le Caesalpinia bonduc est une espèce qui est en voie de disparition on ne le retrouve plus dans les agglomérations ni dans les champs. L’objectif a donc été d’initier une activité pour que cette espèce qui est vraiment utile pour la population puisse toujours subsister dans le pays car c’est une espèce qui a assez de vertu.

En effet le Caesalpinia bonduc est une plante à usage multiple. Pour la plupart, les racines sont utilisées dans la prévention et le traitement de la prostate et dans la lutte contre la faiblesse sexuelle chez l’homme. Les racines sont également sont également utilisées pour le traitement de la hernie. Les feuilles sont quant à elles utilisées pour soigner le paludisme, la fièvre, les maux de l’estomac. Elles sont utilisées également comme antibiotique et aide à traiter les troubles de mémoire. Les graines sont utilisées pour favoriser la dentition chez les enfants.

Notons que c’est dans une ambiance cordiale que chacune des femmes s’est évertuée à planter. « Nous avons constaté que les femmes sont bien organisées, elles mènent plusieurs activités sur le terrain et plantent beaucoup d’arbres, cela nous a témoigné le soin qu’elles apporteront à ces arbres plantés aujourd’hui lors de cette journée nationale de l’arbre » laisse entendre Bruno Lokonon, responsable de ce projet. Il a remercié ensuite SOS Biodiversity pour sa contribution à la réalisation des deux projets financés par The Rufford Foundation. The second projet qui a permis la plantation de plus de 1000 ligneux est intitulé « Tree Nurseries and Beekeeping: An Alternative for the Rehabilitation of Degraded Forests and Sustainable Rural Development in the Niaouli Natural Forest Region » et est coordonné par Mr Donald YEHOUENOU TESSI.

Rédacteur: Sunday Berlioz KAKPO

Stay connected by visiting and liking our Facebook page: https://web.facebook.com/sosbiodiversitybenin/?ref=bookmarks

Catégories : Actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 − 14 =