Traduire
DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish

La conservation de la biodiversité avec la prise en compte des besoins des populations locales est devenue réelle depuis le Sommet de la Terre en 1992 à Rio de Janeiro au Brésil. L’un des accords-clés adoptés au cours de ce Sommet a été la convention sur la diversité biologique. Avec l’engagement des parties contractantes à maintenir l’équilibre écologique planétaire tout en allant vers le développement économique, la CDB s’est fixée trois principaux objectifs : la conservation de la diversité biologique, l’utilisation durable de la diversité biologique et le partage juste et équitable des avantages découlant de l’utilisation des ressources génétiques.

Le 22 Mai marque la commémoration de l’adoption de cette convention et reconnu comme, journée internationale pour la promotion des questions de biodiversité.

  • Qu’est-ce que la biodiversité

La diversité biologique ou biodiversité est le terme qui désigne toutes les formes de la vie sur Terre et les caractéristiques naturelles qu’elle présente. L’extrême variété de ces milieux permet à une multitude d’espèces végétales et animales de se développer et de vivre. La vie est partout ou presque sur notre planète : du plus commun aux plus étranges, du plus petit au plus grand du plus effrayants au plus merveilleux.

Selon l’article 2 de la CDB, elle désigne « la variabilité des organismes vivants de toute origine y compris, entre autres, les écosystèmes terrestres, marins et autres écosystèmes aquatiques et les complexes écologiques dont ils font partie ; cela comprend la diversité au sein des espèces et entre espèces ainsi que celle des écosystèmes ». Elle prend ainsi en compte : les écosystèmes, les espèces et les ressources génétiques

L’homme, espèce vivante parmi tant d’autres, fait partie intégrante donc de la biodiversité dans toute sa diversité ethnique et culturelle.

  • La biodiversité au service de l’humanité

La biodiversité a une valeur en soi, sans devoir apporter un bénéfice pour l’être humain. Elle conditionne la vie sur Terre. Les différents services écosystémiques qu’elle fournit à l’humanité sont indéniables. Grace à elle, l’homme tire tout ce dont il a besoin :  nourriture, santé, logement, loisir, … et interfère également avec des fonctions écologiques essentielles.

Cependant les hommes oublis souvent l’incroyable travail que la nature accomplie pour eux et que la technologie ne pourra jamais remplacer, l’homme ne pourrait donc pas se payer d’une certaine manière la biodiversité, toute la richesse du monde ne suffirait pas à compenser ces services pendus si la biodiversité venait à disparaître.

  • Autre regard sur biodiversité

En dépit des innombrables efforts des 20 dernières années pour sa protection, la perte de la biodiversité dans le monde s’est poursuivie principalement dans la destruction des habitats, la surexploitation, la pollution, l’introduction néfaste de plantes et d’animaux étrangers et de l’impact des changements climatiques. Ce triste constat est en grande partie le résultat de l’activité humaine. Des actions urgentes et décisives sont nécessaires pour préserver et conserver les gènes, les espèces et les écosystèmes, en vue de la gestion et l’utilisation durable des ressources biologiques.

L’avenir des générations futures dépend du respect de la biodiversité

Notre planète n’est pas infinie !!!

                                                                     

                                                                              Rédigé par Cristian OGOU

                                                                      Membre Actif de SOS Biodiversity

Stay connected by visiting and liking our Facebook page: https://web.facebook.com/sosbiodiversitybenin/?ref=bookmarks

Catégories : Actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 − 10 =