Traduire
DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish

Introduction 

En adoptant l’Accord de Paris en décembre 2015 à l’issue de la 21ème Session de la Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC), la communauté internationale a effectué un pas important dans la recherche de solutions au dérèglement du climat global.

Si les changements climatiques constituent un fléau qui affecte la planète entière, il convient de reconnaître que le continent africain, à cause de sa faible capacité de riposte apparaît à cet égard comme la région du globe la plus vulnérable face aux effets néfastes des changements climatiques.

Dans le cadre des négociations sous la CCNUCC, le continent africain négocie à travers le Groupe Africain des Négociateurs (GAN), un Groupe influent et très écouté dans les processus de la CCNUCC. C’est autour de ce groupe, certes dominé par les hommes, que les pays africains élaborent et adoptent leurs positions communes. Conscient de la nécessité d’élaborer les positions commune africaines sur la base de données factuelles, le GAN s’est donné d’un réseau d’experts d’appui au Groupe Africain de Négociateurs (AGNES en sigle anglais) et d’un Groupe de travail africain sur le genre et les changements climatiques (AWGGCC en sigle anglais).

Il convient de relever que la prise en compte des réalités des pays francophones Africains au sein d’AGNES est faible à cause de leur sous -effectif et de la gamme réduite de leurs différents domaines d’expertises.

C’est pour adresser les faiblesses ci-dessus que la Coordination d’AGNES et la COMIFAC mettent en oeuvre le projet intitulé « RENFORCEMENT DE LA PARTICIPATION DES PAYS AFRICAINS FRANCOPHONES AUX NEGOCIATIONS CLIMATIQUES ET A LA MISE EN OEUVRE DE L’ACCORD DE PARIS », qui bénéficie pour l’instant d’un accompagnement financier du Centre de Recherches pour le Développement International (CRDI) du Canada.

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet, il est prévu un stage de mentorat d’une durée de six (06) mois dans une institution pertinente concernant deux (02) jeunes africains francophones, objet du présent avis d’appel à candidatures.

Programme de mentorat

Le programme de mentorat reposera essentiellement sur trois thématiques : l’agriculture-sécurité alimentaire et nutritionnelle ; le Transfert de Technologies et Genre-jeunesse et changements climatiques

Conditions à remplir

Les Jeunes Africains Francophones (Afrique de l’Ouest et du Centre) intéressés doivent remplir les conditions ci-après :

–  Etre âgés de 35 ans au plus ;

– Etre titulaire d’un diplôme universitaire sur l’environnement, la gestion des ressources naturelles, les négociations internationales sur le climat ou engagé dans un programme de recherche pertinent.

Composition et dépôt du dossier de candidature

Les dossiers de candidature comprenant les pièces suivantes :

1) Un Curriculum vitae avec 02 (deux) références ;

2) Une lettre de motivation.

Doivent être envoyés aux adresses ci-dessous:

  1. a) comifac@comifac.org
  2. b) eomollo@agnesafrica.org

Date limite de candidature

La date limite de recevabilité des dossiers complets de candidature est fixée au 05 juin 2020.

N.B. : Les candidatures féminines sont vivement encouragées.

This information is just shared by SOS Biodiversity

Catégories : Opportunités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
8 − 2 =